Baby Boom #2 : les petits pois

Deuxième opus de la série « Baby Boom », avant de faire une petite pause dans les cousettes miniatures…

Après un petit garçon, c’est au tour d’une petite fille de recevoir son cadeau de naissance : ce sera une petite blouse de la maison Petit Faune.

Le Petit Faune, vous ne connaissez pas ? Effectivement, ce n’est pas ce qui fait la une des sujets de couture enfantine sur la blogosphère en ce moment. A tort à mon avis. Cette maison n’est pas très connue mais mérite de l’être, si vous cherchez des modèles à coudre indémodables. Des basiques classiques et chics en quelque sorte, « trop choux » (comme on dirait de nos jours) à « twister » avec des tissus plus modernes. Celles qui tricotent trouveront aussi leur bonheur…

J’ai choisi le chemisier Lazuli. Le chemisier, ô mot désuet ! Il me rappelle l’époque où le chemisier à col Claudine faisait fureur, sous un cardigan ou sur une jupe-culotte en velours de préférence ! Souvenirs, souvenirs… de mes 7 ans ? Je suis persuadée que certaines d’entre vous se sont reconnues dans ce total look et que vous auriez eu un malin plaisir à ajouter le serre-tête, accessoire fétiche de toute une génération (… ou la cerise sur le gâteau ?) ! 😉

Après cette séquence « émotion », revenons  à nos moutons. Pourquoi ce patron ? J’ai littéralement craqué pour ce petit col en forme de pétales et les petits boutons dans le dos. So chic. J’ai choisi un tissu assez sobre, blanc à pois rouge très fins, pour que le col ressorte mieux.

Le col n’est pas si compliqué à coudre : je recommande de bien tracer le contour pour ne pas dévier quand on pique et surtout de ne pas se précipiter ! D’ailleurs c’était tellement facile que je l’ai refait… En effet, je l’ai cousu la première fois avec du fil rouge pour être en accord avec le reste des coutures rouges : une fois retourné, j’avais l’impression de ne voir plus que cela, par transparence. Bref, même si ce n’était qu’un détail, je trouvais cela disgracieux donc j’ai préféré recommencer. Le montage du col en lui-même est simple, même si j’ai eu un peu de mal à poser le biais. Au bout de 3 fois, j’étais enfin satisfaite du résultat !

La blouse Lazuli a normalement des manches retroussées en forme de pétales, comme le col. Faute de temps, j’ai réalisé une version simplifiée, avec des manches droites. Les explications n’étaient pas très claires et en me renseignant sur Internet, cela avait l’air « un peu galère ». Je ne regrette pas du tout mon choix car des petits pétales auraient peut-être été un peu too much.

Dans l’ensemble donc, pas de difficultés majeures, même s’il faut dire que les explications sont parfois un peu elliptiques. Il faut surtout être très précis et faire les choses lentement mais sûrement. Mon seul petit regret : les coutures rouges. Je trouve qu’elles durcissent un peu l’ensemble, en particulier au niveau des boutonnières. J’aurais dû m’en rendre compte assez vite car le fil éait plus foncé que les pois rouges.

Et voilà !

P1030163P1030164P1030170Tissu : Coupons St Pierre / Boutons : HEMA

Et bien sûr, on ferme les yeux sur le repassage : la blouse était tropsèche! 😉

Publicités

Baby Boom #1 : une petite chemise

Le Baby Boom ou « pic de la natalité » est une augmentation importante du taux de natalité dans certains pays, juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Voici la définition du Baby Boom par notre ami Wikipédia. Elle pourrait tout à fait s’appliquer à mon entourage en ce moment. Des nouveaux-nés ou naissances à venir : voici le programme ! De bonnes nouvelles, à la fois pour les futurs parents et pour l’apprenti couturière que je suis, non ? Ne soyez donc pas étonné(e)s si j’adapte quelque peu mon programme couture par rapport à la TO DO liste que j’avais partagée avec vous la semaine dernière. D’autres vêtements miniatures sont en effet à venir !

Je vous présente aujourd’hui une petite chemise à manches courtes en vichy bleu marine, confectionnée pour un adorable petit garçon né en Juillet. Coudre du vichy pour un cadeau de naissance est assez classique, certes, mais je trouve cela raffiné et intemporel.

IMG_3952

Pour réaliser cette petite chemise, j’ai utilisé le patron disponible dans le livre Objets-Couture pour Bébé, de S. Blondeau, Ed. Mango. Eh oui ! Je me suis équipée sur le sujet. Je recommande vivement ce livre pour les débutantes en couture (et pourquoi pas les jeunes futures mamans pour lesquelles l’arrivée d’un bébé est souvent l’occasion de se mettre à coudre) mais aussi les couturières aguerries. Ce livre propose des explications claires et des petits schémas simples pour avancer pas à pas sans découragement : intéressant quand on débute. Plus que des vêtements, vous trouverez aussi des accessoires pour bébés à coudre. De jolis et originaux petits cadeaux de naissance à la clé ?

Pas de difficultés à relever pour cette cousette : les étapes se suivent sans grande surprise. Mais il y a quand même une petite anecdote à partager ! J’ai pris quelques libertés pour la couture des manches. Le livre recommandait d’assembler les manches « à plat », en mettant bord à bord l’arrondi de la manche sur le creux de l’emmanchure. Pour moi, ce n’était pas si simple que cela et après quelques tentatives, j’ai abandonné. J’ai préféré d’abord monter les côtés et coudre l’ourlet des manches et, dans un second temps, piquer la manche à l’emmanchure. Bon, je dois avouer que ce n’était peut-être pas la meilleure solution. Si la méthode est adaptée pour les vêtements de taille adulte, ce n’est pas évident de coudre la manche à l’emmanchure avec des gabarits si minuscules… La prochaine fois, j’essaierai de persévérer ! Sans m’auto-complimenter, je trouve ce petit haut pour garçon très mignon : je le vois bien porté avec un petit jean ou un petit short blanc (j’ai fait exprès de coudre une taille 12-18 mois pour qu’il puisse en profiter l’été prochain). J’adore les petites pattes de boutonnage, réhaussées par les boutons recouverts. Au départ, je pensais mettre deux petits boutons de nacre blancs ; je ne suis pas déçue d’avoir changé d’idée.

IMG_3945

Mon seul point de doute reste le col. J’ai volontairement ajouté une petite pression pour que le col rebique moins, entre le biais et la pâte de boutonnage… Il semble que cela ne soit pas suffisant : ce col reste décidément rebelle ! J’hésite à ajouter une seconde petite pression pour que le col soit bien plat. Je ne voudrais pas non plus gêner ce petit ?

Et vous, que pensez-vous du col ? Est-ce que vous ajouteriez une autre pression juste en dessous du biais ou pas ?