Une blouse pour apprendre à surjeter

Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent article, j’ai désormais une nouvelle copine de couture : ma surjeteuse Brother 3034D, reçue à Noël dernier. Après l’hibernation chez mes parents, elle est enfin venue me rejoindre à Paris fin Mars. Depuis son arrivée, chaque cousette est l’occasion de surjeter. Objectif : se familiariser avec cette machine un peu impressionnante quand on est face à elle pour la première fois. Je me rappelle notamment de ce dimanche après-midi : ma surjeteuse à ma gauche, mon ordinateur à ma droite, à regarder des tutos pour tenter d’enfiler convenablement les fils. A la clé, une belle récompense : entendre le mécanisme opérer et voir le tissu se parer de finitions parfaites. Pour le moment, je n’utilise à mon avis que 10% des possibilités offertes par cette surjeteuse : c’est pour mieux me réserver de bonnes surprises pour la suite !

En attendant, je vous présente aujourd’hui une réalisation offerte à ma Maman ! Cela faisait longtemps que je voulais lui coudre un petit vêtement ; l’idée de le réaliser à l’aide de mon cadeau de Noël était une bonne occasion, un petit clin d’oeil sympathique 😉 . Il s’agit d’une blouse à manches longues issue du livre Blouse, de Sonia Lucano, Ed. Tana. J’avais déjà réalisé ce modèle ici (NB : à l’époque, je n’avais pas de blog !). Pas de difficultés dans la couture et le montage de cette blouse : tout s’enchaine bien, c’est agréable ! La blouse est cousue dans une chute du tissu ; ce dernier m’avait servi à faire la doublure de ma veste Gisèle. C’est un tissu en coton fin et léger, au tombé parfait mais qui glisse sans arrêt sur la machine à coudre ! Il m’a fallu redoubler d’attention à chaque étape du montage.

P1030289

Pour une première utilisation de ma surjeteuse, je suis plutôt satisfaite. Quel gain de temps ! Quel meilleur rendu aussi, par rapport au surfilage d’une machine  à coudre ! Je suis conquise et contente d’avoir cette nouvelle machine à ma disposition. Je dois néanmoins avouer deux petites choses. Tout d’abord, j’ai eu un peu de mal à bien choisir les réglages pour ce tissu fin : la notice n’est pas forcément très précise. La blouse sera bien entendu suffisamment résistante pour être portée et lavée, mais il faut quand même que j’étudie un peu plus le sujet. Ensuite, je pense que le patron a été un peu modifié par la force des choses ! J’ai parfois un peu « dérapé » en cousant et ai été obligée de rogner un peu plus les marges de couture. Mes inquiétudes concernent les épaules, plus que le buste. Et  enfin, pour la petite histoire, j’ai accompli une grande première : casser deux épingles (du jamais vu) car la surjeteuse allait vite et que je n’avais même pas vu mes épingles se faufiler… Plus de peur que de mal : la machine est encore en état de marche, ouf ! 🙂

P1030291

Quoi qu’il en soit, la blouse a été essayée, approuvée et adoptée ! 🙂

Publicités