Gisèle et moi : c’est fini !

Avec Gisèle, j’aurais pu chanter : « c’est un beau roman, c’est une belle histoire ». Mais en fait avec Gisèle, c’est fini !
Retour en arrière : nous sommes en Mars et je couds ma première veste Gisèle (République du Chiffon). Après quelques moments d’emballement et de solitude face à l’ouvrage, me voici enfin vêtue de ma veste… Le bilan est sans appel : cette veste est beaucoup trop grande ! Vu le temps passé dessus, je renonce à tout découdre pour tout recommencer…
Pourtant, je vous avais prévenu(e)s : un jour, je re-tenterai l’expérience. Il ne faut pas rester sur un pseudo échec. C’était aussi l’occasion de coudre un joli coupon de tweed, acheté l’an dernier lors de la braderie des Coupons St Pierre. On ne le voit pas très bien sur les photos mais il est dans un ton beige, blanc et vert d’eau. Si les points un peu techniques m’avaient donné pas mal de fil à retordre, je dois dire que cette fois-ci, la réalisation a été plus simple.
Drame ! Le résultat reste à peu près le même : cette veste est trop large aux épaules. Je dois donc me faire une raison : la veste Gisèle n’est pas faite pour ma carrure et ma morphologie. C’est dommage car j’adore ce style de veste, un peu chic décontractée…
Et que dire de ce joli tweed qui est désormais sacrifié ? Pas sûr pas sûr… et si je décousais tout cette fois-ci ?
PS : je mets quand même les photos… même si je les trouve particulièrement horribles !
p1030325
p1030332
Comme vous pouvez le constater, les épaules « tombent bien trop bas ».
p1030335
A bientôt !
Publicités

Ma robe Stockholm

On a envie de croire que c’est encore un peu l’été ? Il devrait faire encore grand soleil la semaine prochaine et l’envie de mettre ses gambettes à l’air se fera ressentir. Alors, avant de tourner définitivement la page de l’été, je vous présente une dernière petite robe, cousue pour mes vacances.
Le modèle est (encore) issu du livre de Charlotte Auzou : Apprendre à coudre ses robes et petits hauts,  Ed. Mango. Je ne le redirai jamais assez : je suis absolument fan de ce livre. Et quand j’ai vu que Charlotte Auzou sortait un nouvel opus le 21 octobre prochain, autant vous dire que mon cœur s’est mis à palpiter ! Je suis impatiente : le rendez-vous est pris, quoiqu’il en soit !
La robe Stockholm , petite robe droite, est d’une simplicité enfantine. Aucune difficulté : le rêve ! J’ai choisi de la coudre dans un coton un peu épais rouge orangé, que j’avais trouvé l’an dernier aux Coupons st Pierre. D’ailleurs, j’avais réalisé une de mes premières robes dans un tissu tout à fait similaire : j’étais donc assurée d’un joli tombé. La couture des poches plates s’est aussi faite sans problème. Malheureusement, je ne les ai pas prises en photos alors que je les trouve bien mignonnes :  en effet, pour contraster, je les ai coupées dans une chute de tissu bleu marine.
Et voici ! Cette série de photo marque aussi la fin des vacances au Portugal ! Bon, vous allez la voir un peu/ beaucoup froissée…
img_4432
img_4437
img_4460
img_4489
img_4512
Clip de fin de l’été : place à l’automne!