Se connecter.

Se connecter ou rester connectés via les réseaux sociaux ? Je n’arrive pas à choisir. Je dirais que « nous nous connectons pour rester connectés ».

Lulu Blanche avait déjà sa page Facebook (que vous pouvez liker, si ce n’est déjà fait!) : c’est d’ailleurs sur cette page que tout a commencé. Mais je dois bien l’avouer : je ne suis pas très avant-gardiste en matière de réseaux sociaux ! 😉

Alors pour y remédier, j’ai décidé que Lulu Blanche aurait désormais son propre compte INSTAGRAM. Une belle interface pour poster bien sûr des petites créations mais aussi pour en découvrir les coulisses, partager mes sources d’inspirations et bien d’autres choses !

Si vous voulez me suivre : lulu_blanche 

Bon dimanche !

Publicités

Allez, c’est reparti !

Depuis quelques temps, j’ai été moins assidue dans l’écriture des aventures de Lulu Blanche. Bien sûr, il y a eu les ponts de mai et les occasions de s’évader. Il y a surtout eu quelques moments de doute et de questionnement sur le sens donné à mes activités créatives, l’écriture de ce blog.

Mais aujourd’hui, la motivation est revenue, belle et bien là, à son comble. Vos encouragements multiples n’y sont aussi pas pour rien ! Merci.

Je partage aujourd’hui avec vous le fruit d’un passage à la FNAC. L’achat de deux livres qui reflètent bien mes goûts et mes inspirations.

LA SCANDINAVIE.

Son lifestyle, son audace en design, son style vestimentaire : autant de choses qui font l’identité de cette région. Le dressing nordique se démarque à mon avis par ses lignes sobres, épurées tout en gardant beaucoup d’allure. C’est pourquoi j’ai couru à la FNAC acheter un livre dédié au style vestimentaire scandinave, sorti fin mai : Vestiaire Scandinave, de Annabel Benilan (Ed. Eyrolles). Il regorge de bons basiques, simples à réaliser : chouette !

P1020872

VINTAGE.

C’est le mot à la mode. Dans les magazines, on se pâme devant un look vintage, on donnerait tout pour avoir un buffet vintage dans son salon. Oui, aujourd’hui, tout est un peu vintage ou en tous cas, cherche à l’être. Mais le fait est là : c’est une tendance, une tendance qui nous rassure certainement dans un quotidien parfois instable. Pour ma part, j’adore le vintage : serais-je victime de cette mode ? Peut-être et peu importe. J’ai toujours apprécié la mode des années 50/60 et vous ferai d’ailleurs part très prochainement d’un post sur le sujet ! 😉 Aussi, pour donner une note vintage à ma garde-robe, j’ai acheté Couture Vintage, de Annabel Benilan (Ed. Dessain et Tolra).  C’est le même auteur que le livre de modèles scandinaves : pile poil dans la tendance, elle a tout compris !

P1020875Et vous, avez-vous succombé à la tentation d’acheter de nouveaux livres de couture ? Lesquels ?

Décidément ça n’arrête pas !

En mars, je vous avais parlé de « Flow », ce nouveau magazine lancé en février… qui fait beaucoup de bien. Et bien décidément ça n’arrête pas ! Début avril, une nouveauté a encore surgi dans les kiosques. Le magazine des tendances à suivre : « As you like ». 

P1020809

 « As you like » est un petit concentré d’inspirations, « As you like » est un dénicheur de tendances.  Conçu comme un carnet de tendances, le magazine recense le meilleur de la blogosphère et des réseaux sociaux sur des thèmes assez classiques de magazines féminins : mode, beauté, cuisine, voyage… Selon les articles, une blogueuse nous présente son univers, ses inspirations, ses bons plans, ses astuces… Parfois, c’est une sélection des « it-produits/lieux/sorties » du moment.

Ce que j’en pense ?

Je trouve le concept très innovant : lier le digital et la presse, qui l’eût cru ? On dit tellement souvent qu’internet tue la presse : belle revanche, non ? Cette ambition « d’omnicanalité » dans la presse (marketing quand tu nous tiens!) est moderne et audacieuse. La ligne éditoriale est claire, totalement dans l’air du temps et accessible à toutes. La mise en page dynamique, tel un carnet de tendances, renforce le rôle de sélectionneur que se donne le magazine : beaucoup de couleurs, de photos qui mettent en scène les produits… La mise en page incite à personnaliser son magazine et laisser aller ses idées, son inspiration, sa créativité grâce aux « wish lists » vierges, de pages à colorier etc…

Bref, je ne sais pas encore si je deviendrai une fidèle lectrice de « As you like »… En attendant le prochain numéro, dans 3 mois, je vous conseille d’y jeter un oeil par curiosité : ce magazine au concept fort vaut le détour…

FLOW : vous connaissez ?

P1020529

FLOW est un magazine venu tout droit de Hollande, lancé en France en Février. Faire apprécier la vie telle qu’elle est sans nous faire culpabiliser, suggérer, inspirer de nouvelles idées créatives… et transmettre l’amour du papier ! En voici le concept… En voilà un vaste programme.

Intriguée par le contenu, la qualité de la mise en page et du support en lui-même (du beau papier, bien épais, comme j’aime !), j’avais réservé la lecture du magazine pour mes vacances : un excellent choix pour une prise de recul assurée.

  • Une approche positive des choses : 

Dans ce premier numéro, plusieurs articles concernaient la notion de temps et d’instant présent. Oui, le temps passe à toute allure. Oui, nous ne pouvons pas faire tout ce que nous souhaiterions, faute de temps… Mais à force d’être hyperactifs, arrivons-nous vraiment à profiter de l’instant présent ? Vivre seulement dans l’instantané n’est-il pas aussi néfaste pour notre quotidien ? La morale de l’histoire, c’est de ne plus culpabiliser. Choisir de ne rien faire, d’être affalé sur son canapé le temps d’un après-midi : c’est juste une autre façon de vivre l’instant. Ouf, je me sens rassurée !

  • Le papier, l’élément roi du magazine : 

L’originalité de FLOW réside aussi dans l’utilisation faite du papier. Ce dernier est résolument au centre de la conception du magazine : c’est ce qui m’a plu. Un jeu sur l’épaisseur du papier permet de donner du rythme à la lecture : parfois, il marque le commencement d’une nouvelle partie, parfois, il porte juste une citation ou une photo d’un artiste invité par la rédaction comme un intermède : peu importe, c’est en touchant ces différents papiers que le plaisir de lire ce magazine se fait ressentir.

Une citation de Jacques Brel… pour positiver !

Le papier nous est aussi offert : dans ce premier numéro, c’est un joli cahier que l’on reçoit. Hâte d’acheter le prochain pour voir quelles surprises nous seront réservées !

  • Les tendances créatives et autres inspirations :

La particularité du magazine est de faire la part belle aux activités créatives. J’ai apprécié les pages dédiées à des artistes, qui décrivent ce qu’ils font, leurs projets du moment, leurs inspirations. FLOW n’est pas non plus qu’une compilation de DIY. Plus subtil, il est dans la suggestion d’idées : c’est le gros point fort de la revue à mon avis. Ainsi, un article est dédié aux guirlandes de fêtes (on en aP1020534 même une offerte !) : les photos qui l’illustrent sont des pistes qui doivent laisser aller notre imagination. On nous dévoile aussi que LA grande tendance DIY du moment, c’est le crochet ! Bon, même après un article ultra positif, avec beaucoup de témoignages et de photos de réalisations, je ne vais pas me mettre au crochet, je dois bien l’avouer… Mais là encore, ceci n’est que suggestion. Et cerise sur le gâteau, FLOW nous parle des projets « 365 jours », ces activités que l’on peut réaliser un peu chaque jour et partager sur les réseaux sociaux. J’aime cette idée que l’on peut devenir créatif et travailler sa créativité au fil des jours. Plus de 100 idées de projets nous sont proposées. Voici mes 3 préférées :

  1. Rédiger le guide touristique d’un pays de son invention. Ecrire chaque jour une page et dessiner les cartes
  2. Faire chaque jour un dessin sur une carte postale et l’envoyer à quelqu’un au hasard
  3. Noter une phrase entendue dans le métro ou au supermarché
  • Des pages sélections sources de découvertes : 

P1020539 Comme dans tout bon magazine qui se respecte, les pages sélections sont très importantes ! Là encore, la revue se différencie avec la mise en avant de produits chinés sur Internet principalement. Voici ce qui a éveillé ma curiosité : Bianca&Family (mobilier vintage notamment), Mini Labo (chouette pour la papeterie et accessoires rétro pour la maison).

FLOW ne fait pas la leçon. FLOW fait du bien. Alors rendez-vous en kiosque dès le 9 avril prochain, date de sortie du second numéro !

Et vous, avez-vous entendu parler de Flow ? Avez-vous déjà lu ce magazine, que ce soit dans sa version française ou anglaise ?

P1020530

La co(o)llab’ avec Charlotte Gribouille

Les collab’, c’est à la mode, non? Et bien, Lulu Blanche va aller plus loin ; Lulu Blanche va aller jusqu’à la co(o)llab’ avec Charlotte Gribouille!

Et là, une question vous vient tout simplement à l’esprit : « Qui est Charlotte Gribouille? ».  Une illustratrice en herbe… qui pousse, qui pousse déjà bien!

Charlotte et moi nous sommes rencontrées pendant nos études à Nantes. Depuis, je me suis mise à la couture et aux loisirs créatifs ; Charlotte s’est remise au dessin.  Des partages sur nos avancées artistiques, des encouragements respectifs. Puis, LE mot magique de la naissance de notre co(o)llab’: moodboard. En souvenir de nos longues heures à choisir les visuels qui représenteront au mieux les « reasons to believe » comme ils disaient, pour un cas marketing résolu ensemble?

J’ai donc envoyé un moodboard sur l’esprit que je voulais donner à ce blog et Charlotte a laissé aller son inspiration. Des dessins raffinés, colorés, pleins d’humour sont nés : ils apparaitront de temps en temps, au hasard des posts. Hâte de pouvoir vous les faire découvrir ! En attendant, n’hésitez pas à liker la page Facebook de Charlotte Gribouille!

tricot coin du feu retouche lum PS

Ma Charlotte : tout simplement, mille mercis !

L’expérience du coloriage

Je pense que cela ne vous aura pas échappé lors de vos courses de Noël : les piles de cahiers de coloriages pour adultes ont poussé en cette fin d’année, comme des champignons dans les magasins. Des fleurs aux jardins bucoliques en passant par les monuments de Paris… il y en avait vraiment pour tous les goûts.

Si vous pensez que le coloriage est réservé uniquement aux enfants, pour les occuper sur la longue route des vacances : vous vous trompez! Le coloriage est aujourd’hui considéré comme de « l’art-thérapie » pour se relaxer et lutter contre le stress du quotidien. Apparemment, ce passe-temps est tendance chez les adultes…

Bien évidemment, j’ai voulu tester!! Je n’ai pas cédé à un achat d’impulsion lors de ma petite virée à la Fnac aujourd’hui… même si ce samedi bien pluvieux et maussade aurait pu m’y conduire ! Cette carte reçue au pied du sapin cette année me tendait les bras :  je me suis donc lancée !

P1020376

Et après quelques minutes à tirer la langue comme les enfants pour être sûre de ne pas dépasser :

P1020377

Me suis-je sentie détendue après ce petit quart d’heure de coloriage ? Je ne sais pas trop. Cette expérience m’a plutôt amenée à réfléchir aux choix et à l’harmonie des couleurs (le résultat peut laisser perplexe, j’en conviens ! ;-)). Je trouve surtout que c’est un très bon exercice de concentration. Bref, après cela, je ne pense pas me lancer dans le coloriage : mais peut-être que l’expérience a été trop courte ?

Et vous, avez-vous un cahier de coloriage? Pensez-vous que le coloriage est un phénomène de mode, lié à la nostalgie de l’enfance ou bien considérez-vous qu’il a de vraies vertus relaxantes ?