Une cousette simplissime

Un article rapide pour ce dimanche placé sous le signe du Doliprane ! 🙂

La saga des livres Simplissime n’a pas pu vous échapper, d’autant plus si vous arpentez le rayon des livres de cuisine. Ces livres permettent de réaliser des recettes simples et savoureuses, « qui en jettent », avec un minimum d’ingrédients basiques. La clé du succès ? Un marketing intelligent : une recette par double-page, la photo de chaque ingrédient nécessaire, 3 ou 4 étapes max pour la réalisation de la recette. Si, au départ, j’étais dubitative, me voici aujourd’hui tout à fait convaincue ! Ces livres ont changé nos  dîners entre amis, nos dîners du quotidien (l’éternelle question « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? », c’est fini !) : nous en avons déjà 4 qui trônent dans la bibliothèque !

Mais pourquoi donc vous parler de ces livres de cuisine ?

Parce qu’à Noël, on m’a offert le livre Simplissime Couture. Au départ, j’étais un peu étonnée : ce livre me paraissait uniquement destiné aux couturières débutantes… A force de le feuilleter, j’ai changé d’avis. D’une part, il s’agit d’un recueil de petites cousettes simples, allant de la trousse au tablier, en passant par le poncho, la nappe ou le vide-poche… Bien sûr, on peut trouver plein de patrons de ce type sur Internet… Mais je trouve cela agréable d’avoir une sorte de « Bible » des basiques à coudre. D’autre part, Simplissime Couture est une mine d’idées pour écouler toutes nos petites chutes de tissus, dont on ne veut pas se séparer bien qu’elles nous encombrent ! De plus, on n’a pas toujours le temps, ni l’envie de se lancer dans de grands projets couture : ce livre nous donne quand même l’occasion de coudre des petites choses mignonnes, très rapidement. Enfin, ce livre s’adresse au plus grand nombre : pas forcément besoin d’avoir une machine à coudre pour faire des petites cousettes ! Voici un livre qui devrait faire naître de nouvelles passionnées de couture, non ?

Aujourd’hui, j’avais envie de coudre mais pas trop non plus… Flemme de décalquer un patron, flemme de sortir ma surjeteuse&co. Alors j’ai naturellement ouvert mon Simplissime Couture. J’ai réalisé des protège-cahiers avec des chutes de tissus : l’un est en tissu fleuri, l’autre en wax ! Une idée parfaite pour personnaliser des cahiers… et crâner un peu au bureau ! 😉 C’est un jeu d’enfants qu’il vous est d’ailleurs possible de réaliser sans machine à coudre.

p1030438

Alors, convaincues ? Prête à coudre de façon… simplisme ?! 😉

 

Publicités

Ma couronne de l’Avent

Vite, vite avant qu’il ne soit trop tard ! Il est grand temps de vous présenter ma couronne de l’Avent faite maison !  Celles et ceux qui suivent Lulu Blanche sur Facebook ou Instagram l’ont déjà vue depuis longtemps…

L’idée m’est venue assez simplement. J’aime beaucoup travailler les pages des vieux livres de poche un peu jaunies : j’ai naturellement choisi ce « matériel » comme base de la création. Souhaitant un effet un peu « frou-frou », je me suis inspirée du bandeau à coudre, proposé dans le dernier livre de Charlotte Auzou : Ma garde-robe à coudre pour toute l’année (Ed.Mango).

C’est ainsi que j’ai découpé, découpé et encore découpé beaucoup de disques en papier. C’est ainsi aussi que j’ai plié en quatre, encore et encore, tous ces disques. Je les ai enfilés sur un fil de couture très simple pour que naisse une belle guirlande que j’ai ensuite enroulée autour d’un cintre de pressing.

img_0199

Au début, je n’avais pas forcément prévu d’habiller la couronne avec des petites boules… Mais je craignais qu’elle soit un peu fade. Alors je suis passée chez HEMA et j’y ai bien sûr trouvé mon bonheur ! Comme elles ont un effet différent (mate, brillant, à paillettes), cela illumine la couronne.

Et voici le résultat… dont je suis assez fière !

img_4617

 img_4615

img_4620

Les soldes, ce petit moment de folie

Aura-t-on encore droit cette année au traditionnel reportage de Jean-Pierre Pernault dédié à la frénésie des soldes ? Images « chocs » à la clé :  des hommes et des femmes qui se ruent dans les magasins, rampant sous le rideau de fer qui se lève.

Ce sont les soldes : ce moment de folie où tout semble permis. La recherche de la bonne affaire qui nous ferait tout faire ? Certainement. Avec une fin qui pourrait ressembler à cela :  « et on dirait que tous nos achats finiraient classés dans trois tiroirs distincts : « utile », « agréable », « superflu » ».

Il y a 2 ans, pendant les soldes d’été, j’ai fait une super affaire… Chez Monop’ : un haut / 6€. A mettre dans le tiroir « superflu ». De nos jours, j’aurais ajouté : #bientropgrand et #jauraisdulessayer.

P1020876

Ce haut, porté au maximum deux fois, a été gardé dans mon armoire jusqu’à ces derniers jours. Je ne l’ai pas donné car je sentais qu’il fallait lui laisser une seconde chance.

Rien de plus facile grâce à mon buste de couture. Je voulais que ce haut devienne plus cintré à la poitrine tout en gardant un tombé fluide. J’ai donc réalisé deux plis jusqu’au milieu du dos et réduit le bas en imitant un faux plissé. Vous avez certainement deviné : j’adore les nœuds sur les vêtements. Je n’ai pu m’empêcher d’en ajouter un ! Cette fois-ci, c’est un nœud plat. Et comme on est en plein dans la récup’/ customisation, je l’ai réalisé à partir d’ une chute de ruban donné par une collègue de bureau.

P1020881

P1020882

P1020891

Pour les courageuses qui iront à l’assaut des magasins dès demain matin, il me reste à vous souhaiter bon courage ! Et n’hésitez pas à faire le plein car cela fait aussi du bien ! Pour les autres, regardez dans votre armoire : il y a certainement quelque chose à customiser tout simplement ! 😉

Reprendrez-vous un peu d’ananas en 2015 ?

Je dis « OUI »!

Si vous avez fait un peu de shopping ces derniers temps, vous aurez certainement remarqué que l’ananas ne sera pas seulement l’ingrédient star de vos salades de fruits pour l’été 2015 ! En effet, il risque très fort de se retrouver sur vous ! Il semble être, comme en 2014, le motif à la mode. Voici une petite sélection de vêtements et accessoires que j’ai trouvés plutôt sympathiques :

Diapositive1

Vous l’aurez deviné : l’ananas m’a inspirée. 

J’aurais pu réaliser une petite cousette à l’aide d’un patron et du tissu ananas. Mais en ce moment, mon défi est de faire fondre mon stock de tissu (mission quasi impossible). J’ai préféré la customisation. Objectif :  « broder » directement des ananas sur un tee-shirt. Pour cela, j’ai tout simplement dessiné le fruit sur le tissu, à l’aide d’un feutre « spécial textile ». Cela m’a pris plus de temps que je ne le pensais : si vous voulez vous lancer, il faut un peu de patience…

Voici le résultat : mes petits ananas ! J’espère qu’ils sont reconnaissables ! 😉

P1020866

P1020867

Et vous, allez-vous coudre des vêtements avec motif ananas pour l’été ?

Qu’est ce qu’on dit ? Merci !

Comme vous aviez pu le constater ici, réaliser des cartes, c’est aussi mon dada ! Pour souhaiter un anniversaire, ses bons vœux ou tout simplement pour dire « merci » : j’aime créer de petites cartes.

Aujourd’hui, j’ai décidé de partager un petit tuto tout simple pour réaliser une petite carte à écailles ! Le 1er tuto de Lulu Blanche !

Le matériel :

P1020822

  • Du papier épais : uni, coloré, fleuri, graphique … Comme vous préférez!
  • Des lettres tampons
  • Des ciseaux, un cutter
  • De la colle d’écolier
  • Une chute de ruban (facultatif : si vous souhaitez cacher la partie des écailles)

La conception : 

1. Découper le support de la carte aux dimensions souhaitées puis marquer légèrement le cadre dans lequel viendront se coller les écailles.

P1020824

2. Faire un gabarit de l’écaille à la dimension souhaitée.

Petite astuce geek : pour avoir des écailles assez identiques, j’ai dessiné puis imprimé le gabarit grâce aux formes prédéfinies disponibles sur Power Point.

 3. Reporter la forme sur 3 papiers de couleurs/motifs différents. La quantité d’écailles à découper dépendra bien entendu de la surface à décorer.

P1020833 P1020836

P1020838

4. Coller les écailles en commençant par le bas du cadre et en alternant les couleurs. Pour la 1ère rangée, positionner les écailles de telle sorte que le trait de crayon du cadre soit invisible. Ensuite, laisser aller votre imagination pour la disposition des écailles !

P1020839 P1020840

5.  Écrire au-bas de la carte « merci » (ou tout autre message !) avec des lettres tampons. Si vous n’en disposez pas, un stylo feutre fin noir fera bien l’affaire. Autre possibilité : découper des lettres dans les magazines / journaux.

P1020841

Bon plan : j’avais trouvé ces lettres tampons chez HEMA pour un prix dérisoire…

6. Les finitions. Coller un morceau de ruban en haut des écailles pour apporter du contraste.

Comme je ne trouvais pas de ruban adéquat (largeur / couleur), j’ai finalement décidé de tailler la carte sur le haut pour avoir des écailles plus courtes. Et voilà le résultat !

P1020853

Cette carte a été pensée pour remercier des amis qui nous invitent à leur mariage cet été ;-). Elle est donc dans les couleurs du faire-part.

A vous de jouer maintenant. La règle est simple : suivre les étapes et s’en détacher toujours un peu !

Aussitôt reçu, aussitôt lu !

Le « Marie-Claire Idées » de Mars-Avril est arrivé dans ma boîte aux lettres en fin de semaine dernière : aussitôt reçu, aussitôt lu !

En résumé, ça sent bon le printemps ! Un numéro très coloré, beaucoup de fleurs vintage, plein d’idées de customisation : j’aime !

Customiser les bons basiques de notre armoire est quelque chose que j’apprécie. L’été dernier, j’avais posté sur Facebook un premier essai. Je compte bien continuer et partager avec vous très prochainement quelques petits trucs et astuces !

Aussi, quand j’ai vu qu’une rubrique était consacrée à la customisation de vêtements, j’ai vite tourné les pages du magazine. De la broderie, de la peinture, des petits détails qui changent tout : voilà ce que nous conseille « Marie-Claire Idées » ! Pour vous, le résumé en images :

Image1

Et vous, aimez-vous transformer vos vêtements ? Qu’utilisez-vous comme matériel ? Partagez vos idées !